Comment appelait-on le Ministre des Finances sous Henri IV ? (France Info)

This is my regular France Info question in "Un jour, une question" by Emmanuel Davidenkoff as broadcast today. The link is here.

On parle de Garde des Sceaux pour le Ministre de la Justice, y a t il en France un nom historique pour le Ministre des Finances?

  • Chancelier de l’Echiquier

  • Surintendant

  • Connétable

La réponse est Surintendant, ou plus précisément Surintendant des Finances.

C’est un titre historique en ce qu’il était donné sous l’Ancien Régime puis a été aboli. La fonction de ministre des finances apparaît à la fin du Moyen-Age, avec l’organisation des finances publiques et le renforcement de l’Etat. Sous Philippe le Bel, il existe un Trésorier, puis, sous Charles VII, quatre Trésoriers sont chargés des finances dites ordinaires, qui sont simplement les revenus fonciers du domaine royal.

A partir du XVIe siècle, François Ier, puis Henri II, centralisent les finances de l’Etat (du royaume) sous la direction de plusieurs intendants. En 1561, le terme Surintendant des Finances apparaît, mais c’est surtout Sully nommé en 1598 par Henri IV donne à ce poste un rôle politique important. Il met de l’ordre dans les comptes, développe les manufactures et l’artisanat et lutte contre les malversations financières.

Il faut attendre la seconde moitié du XVIIe siècle pour que la charge de Surintendant retrouve un éclat important. Nicolas Fouquet est nommé en 1653 par Mazarin. C’est lui qui dans son château de Vaux le Vicomte emploie les artistes dont la Fontaine, Molière etc qui feront par la suite la réputation de Versailles. A la suite de la disgrâce de Fouquet (arrêté par d’Artagnan en 1661) et son procès, Louis XIV abolit la charge de Surintendant. Colbert en reprend alors les attributions, sous le titre de Contrôleur Général des Finances. Ce titre reste en vigueur jusqu’à Necker dont le titre est différent car étant Protestant, il ne peut être nommé Contrôleur Général, mais Directeur Général des Finances puis même Premier Ministres des Finances le 16 juillet 1789.

Sous la révolution, c’est le pouvoir législatif qui contrôle les finances de l’Etat, le poste de Ministre des Finances réapparaît du côté du pouvoir exécutif à partir du Consulat et de l’Empire, il prend progressivement davantage de pouvoir sur les autres ministre « dépensiers » jusqu’à nos jours.

Les autres réponses :

le Chancelier de l’Echiquier ? C’est le ministre des finances du Royaume Uni. C’est un office très ancien. Le terme Chancelier qu’on retrouve dans de nombreux pays européens remonte à Rome et à l’époque Carolingienne. Il désigne le secrétaire du roi, une sorte de notaire en charge des actes de l’Etat (il vient du latin cancelli, un grillage derrière lequel les notaires et greffiers romains exerçaient leur office).

Quant à l’échiquier, il s’agit d’une institution financière normande que Guillaume le Conquérant introduit en Angleterre lorsqu’il en devient roi à la fin du XIe siècle. Le terme échiquier provient du tissu sur lequel les comptes étaient faits, comme un jeu d’échecs, il était composé de cases qui servaient de base au système de comptabilité.

Quant au Connétable, il s’agit sous les rois Capétiens du Ministre des Armées. Le terme vient de Comte de l’Etable, c’est à dire chargé des écuries royales, et donc de la cavalerie. Le Connétable Anne de Montmorency, souvent mentionné dans la Princesse de Clèves, est par exemple issu d’une des plus grandes familles militaires de l’histoire de France. Afin d’affirmer le pouvoir royal, Richelieu fit exécuter un siècle plus tard son petit-fils Henri de Montmorency qui avait conspiré contre Louis XIII.

About the author 
 
Professor of Econometrics & Statistics at
ESSEC Business School
Paris
Follow me on Twitter
  • Twitter Basic Black
Search By Tags