Les Chicago Boys

April 29, 2015

 

Dans les années 1970, les Chicago Boys étaient un groupe d’économistes chiliens ultra-libéraux formés à la pensée de Milton Friedman de l’Université de Chicago est à l’origine de la politique économique chilienne sous la dictature du Général Pinochet.

 

Voici le texte de mon intervention récente sur France Info dans "Un jour, une question" d'Emmanuel Davidenkoff.

 

Quel était le lien entre le Chili et Chicago ?

 

Cela remonte aux années 50 et à l’instauration d’un système de bourses d’études pour les étudiants de l’Université Catholique Pontificale du Chili qui sont formés par des professeurs de l’université de Chicago et vont y suivre des cours.  Certains d’entre eux vont être formés à la pensée économique de Milton Friedman et d’Arnold Haberger.

 

Milton Friedman étant connu pour ses théories néo-libérales. C’est en effet un des économistes les plus influents du 20e siècle. Il est souvent vu comme le pendant de droite de Maynard Keynes. Prix Nobel d’Economie en 1976, il a inspiré les politiques économiques de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher. Formés par Friedman, c’est naturellement que les étudiants Chiliens s’inscrivent dans sa pensée. 

En particulier à la suite de la présidence de Salvador Allende qui à partir de 1970 tâche d’instaurer un Etat socialiste du Chili. Ses réformes coïncident, ou entraînent, une grave crise économique en 1973 qui amène le Général Pinochet à prendre le pouvoir par un coup d’Etat, avec l’aide de la CIA américaine. Les économistes chiliens de Chicago deviennent alors conseillers du gouvernement puis certains d’entre eux deviennent ministres. Ils pilotent la politique de privatisation de l’économie.

 

Leur politique semble porter ses fruits car on parle alors de « Miracle Chilien ». La croissance de l’économie est forte dans les premières années mais il apparaît à présent que ce sont surtout les investissements étrangers qui soutiennent l’activité (dont ceux du FMI et de la Banque Mondiale). Les privatisations bénéficient principalement à des sociétés nord-américaines et l’économie subit des contre-coûts, avec une forte crise au début des années 80.

Dès 1976 en fait, Orlando Letelier, l’ancien ministre de Salvador Allende qui sera assassiné dans le cadre du plan Condor, s’inquiétait des ravages que la politique économique de Pinochet faisait subir à la population. Outre les problèmes politiques liés à la dictature (dont les enlèvements, assassinats et tortures), le chômage a explosé et il faut atteindre 1985 pour que le niveau de PIB de 1973 soit dépassé de manière pérenne.

 

Milton Friedman a-t-il lui-même soutenu Pinochet ? La question a été souvent posée. Les Chicago Boys ont certainement participé aux gouvernements successifs et ont profité de la dictature pour imposer une politique qu’ils n’auraient pas pu développer sous un régime démocratique. Margaret Thatcher elle-même aurait déclaré qu’elle n’aurait pas pu faire de telles réformes dans une démocratie. Quant à Friedman lui même, il a rencontré Pinochet et  semble lui avoir servi de conseiller non officiel. Il lui a fallu de nombreuses années avant de critiquer les exactions de la dictature, voir ici.

 

L'opinion de Naomi Klein The Shock Doctrine ainsi que son article dans The Guardian sont intéressant à lire. 

 

 

 

Please reload

About the author 
 
Professor of Econometrics & Statistics at
ESSEC Business School
Paris
Follow me on Twitter
  • Twitter Basic Black
Search By Tags
Please reload