A quoi sert la Banque de France, maintenant qu'il existe une Banque Centrale Européenne ?


This is a question I had prepared for my regular talks on France Info (Un Jour, Une Question, by Emmanuel Davidenkoff) and ended up not being broadcast.

Dans l'émission "Une Jour, Une Question" d'Emmanuel Davidenkoff, sur France Info, les auditeurs doivent choisir une réponse parmi les trois suivantes:

  • Elle mène les missions de l’Eurosystème en France

  • Elle contrôle l’inflation en France

  • Elle supervise le budget de l’Etat.

Réponse : Elle mène les missions l’Eurosystème en France.

La Banque de France fait partie d’un réseau de banques centrales nationales dont la Banque Centrale Européenne est la clef de voûte, ce réseau est appelé Eurosystème.

Traditionnellement le rôle d’une Banque Centrale est double : elle conduit la politique monétaire et elle contrôle le secteur bancaire.

Son privilège et sa raison d’être historiques sont d’émettre et de contrôler la monnaie en circulation dans le pays, en particulier de fondre les pièces et d’imprimer les billets. A l’origine toutes les banques pouvaient émettre des billets, c’étaient essentiellement des lettres de crédit, c’est à dire une promesse de remboursement.

Cette promesse pouvait parfois être illusoire : on se souvient des Assignats qui avaient été émis fin 1789 sous la Constituante par une institution bancaire répondant au nom de Caisse de l’Extraordinaire pour combler les trous du Trésor Public. Les assignats constituaient une promesse gagée sur les biens du clergé qui venaient d’être confisqués et qu’on pensait progressivement vendre. Finalement beaucoup trop d’assignats furent imprimés et ils perdirent toute leur valeur.

La Banque de France créée en 1800 était à l’origine une association de 15 banquiers qui avaient soutenu Bonaparte ; ce dernier en retour leur accorde en 1803 le monopole d’émission des pièces et billets. Pièces et billets qui avaient une valeur équivalente en or afin d’éviter le malheur de l’hyperinflation des assignats.

Au cours des 19e et 20e siècles le rôle de la Banque de France se développe, elle devient en charge du contrôle de la quantité de monnaie en circulation, ce qu’on appelle globalement la politique monétaire et dont le but est de s’assurer que l’inflation demeure sous contrôle (ni trop élevée ni trop faible).

Ce rôle monétaire est dorénavant mis en commun à l’échelon européen puisqu’il n’y a plus qu’une seule monnaie dans la zone euro. La Banque de France participe aux décisions de l’Eurosystème, la fédération des banques centrales, mais n’a pas de pouvoir autonome dans ce cadre.

L’autre rôle de la Banque de France est la supervision des banques françaises, afin de vérifier que celles ci ne prennent pas trop de risques et demeurent solvables. C’est essentiel car les dépôts de tous les épargnant sont garantis jusqu’à 100 000 euros.

Toutefois la crise récente a montré combien les banques en Europe étaient dépendantes les unes des autres. On a constaté également que les Etats n’étaient pas individuellement capables de sauver leur système bancaire par eux mêmes. Il a donc été décidé que depuis le 4 novembre 2014, c’est la BCE qui contrôle directement elle même les 120 plus grands établissements de crédit en Europe, dont 10 en France. C’est le Mécanisme de Surveillance Unique, le MSU. La Banque de France continue depuis le 4 novembre à contrôler les établissements français de moindre taille.

About the author 
 
Professor of Econometrics & Statistics at
ESSEC Business School
Paris
Follow me on Twitter
  • Twitter Basic Black
Search By Tags